Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 16:01

  Dans tout ce que nous faisons ou construisons, il est toujours important de se demander à qui est ce qu’on le dédit.  Le fait- on pour nous, pour les autres ou en remerciement de tout ce que l’on a reçu pour la gloire du TRES HAUT ?

 

      Certains luttent pour avoir la maison leurs rêves, l’amour de ses rêves ou pour donner un avenir sans difficultés matérielles à sa progéniture.  Pour cela ils utilisent tous les moyens à  disposition; tout ce que lui a appris cette société malade pour atteindre cet objectif. Tellement de jeunesse sont détruite par cette pression incessante. La jeunesse ne pense plus qu’à se saouler plus elle se rend compte de cet héritage où il faut s’entretuer pour avoir une soit disant réussite sociale. A supposé que l’on y parvienne, après elle c’est quoi ? Que du vide, on a passé sa vie à plaire aux autres. Est ce que tout cela est vraiment de la liberté, si c’est vraiment le sens d’une existence pourquoi ce vide toujours présent ?

 

   A quoi cela sert-il  d’avoir une maison pour y construire une clôture qui vous isolera de tout voisinage, de toute chaleur humaine, pour s’allonger à longueur de journée devant un écran dit-on plasma aujourd’hui, demain se sera quoi ? Construire une maison qu’il ne sera même pas possible de connaître tous les recoins ou personne ne pourra y retrouver la plus petite joie, que le confort n’offre pas.

 

     La notion de famille ne peut se comprendre sans celle du foyer. La majorité des cultures aujourd’hui ont perçue au moins une fois dans leur histoire le rôle réel de la véritable féminité. C’est la femme qui donne la direction dans tout ce que l’on fait, elle porte en elle une force qui encadre, répare, protège,  éduque, nourrie c’est pour cela qu’elle est tant aimée et si appréciée.

 

Aujourd’hui le désastre est incalculable, c’est un tsunami silencieux que nous vivons, elle s’est laissée corrompre par la société et aujourd’hui les chemins de la femme ne conduisent les enfants et avec elle l’humanité entière qu’à l’aspiration au pouvoir et à la vanité. Quel triste destin nous vivons aujourd’hui. Le monde entier est en pleure, en détresse. Tant de guerre, tant de souffrance et on cherche des fautes sans jamais accepter de se remettre en question nous même.

 

   A quoi cela sert-il de construire une maison toute une vie pour y habiter tout vieux pour ensuite la léguer à ses enfants.est ce vraiment cela le sens d’une existence, ou d’en disposer et avoir une femme qui n’en fait pas un cadre qui plait au TRES HAUT.

 

    Ce n’est qu’en dédiant tout ce que l’on a comme énergie pour plaire à Dieu qu’une existence peut véritablement avoir un sens. Tout le reste est sans importance et est course inutile et vide. Ce n’est que la Féminité dans son genre qui est différent de ce que l’on s’imagine jusqu’ici très souvent que le Foyer, la famille et la société pourra retrouver ses couleurs et avoir un monde qui plait au TRES HAUT car ce n’est que la Féminité qui en a les dispositions naturelles.

 

 Un monde où la femme est mal orientée, pas à sa place, souvent dépravée n’enfante que de la destruction : jamais de la bénédiction. Pauvre ou riche cela n’a pas d’importance à ce niveau ce sont partout les même maux parce que ce mal est plus profond que ça, c’est une blessure spirituelle que l’on ne peut soigner qu’avec un prompt éveil de conscience.

 

  Que la femme cesse de plaire à l’homme et se consacre uniquement à plaire au SEIGNEUR de tous les Mondes. C’est une tache qui lui demandera toutes les forces de son esprit. C’est uniquement par là  qu’elle retrouvera son véritable chemin et comprendra mieux son genre qui se distingue nettement du genre masculin.

 

Belle réception à vous

Achille Bertrand ZAMBO ZAMBO

Partager cet article

Repost 0

commentaires