Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 10:03

   JARDINER OU CULTIVER EN RESPECTANT L'ENVIRONNEMENT.

  Prendre soin de la terre ne peut qu'engendrer ce qu'il y a de meilleur sur le plan alimentaire, et ainsi que sur notre santé. Une mauvaise qualité de la terre, n'est qu'à l'image du manque d'amour et d'interêt que nous témoignons pour celle-ci. Les faits sont là, il n'est plus question de se plaindre mais il faut agir.

 

   Composteur:noble activité et riche en perspective

 

Comment composter et réaliser un compost avec ou sans composteur

 

Quelle taille de composteur choisir ?

Pour déterminer la taille d’un silo à compost, il faut identifier les déchets que vous souhaitez composter parmi :

  • les résidus de tonte et de tailles
  • les résidus du jardin potager (fanes de légumes…) et des plates-bandes (« mauvaises herbes »…)
  • les feuilles des arbres
  • les déchets organiques issus de la maison (épluchures…)

Il faut compter ensuite un volume de :

  • 100 à 150 litres par personne pour les déchets issus des repas
  • 1 litre par m2 de pelouse (si vous souhaitez la composter)
  • + le volume de déchets issus du jardin potager, des plates-bandes, de la taille des arbres.

Si vous disposez d’une surface importante, vous pouvez simplement réaliser du compost en tas, sans utiliser de composteur.

A savoir : certains grands volumes saisonniers (pelouse, feuilles) seront trop importants pour être traités par votre composteur. Dans ce cas, privilégiez d’autres alternatives : mulching avec les résidus de tonte, paillis avec les feuilles ou encore apport en déchetterie.

Où placer le composteur ?

Le composteur ou votre tas de compost doit être en contact direct avec la terre et placé :

  • dans un lieu accessible
  • sur une surface plate
  • sur un terrain bien drainé
  • à mi-ombre
  • à l’abri du vent
  • loin d’un espace d’agrément (terrasse) et de vos voisins

Comment débuter un compost ?

  • gratter un peu la terre à l’endroit où vous souhaitez démarrer votre compost afin de faciliter les échanges entre les organismes décomposeurs et vos déchets
  • déposer sur le sol une petite couche de branches broyées qui faciliteront le drainage et la circulation d’air
  • placer par dessus des déchets mélangés à du compost ou à de la terre

Quels déchets ?

Compostable Éventuellement compostable Non-compostable
Épluchures Épluchures d’agrumes (à couper en petits morceaux). Elles se décomposent difficilement. Vinaigre
Restes de fruits et légumes Peau de banane (à couper en petits morceaux). Elle se décompose difficilement. Matières grasses
Pâtes, riz non assaisonnés Os (à broyer) Plastiques
Coquilles d’œufs broyées Cendres (en petite quantité) Métaux
Marc de café et filtres Croûtes de fromage (en petite quantité) Plantes qui contiennent des graines
Sciure   Bois traités
Restes de tonte   Sacs d’aspirateurs
Déchets ligneux ou durs déchiquetés ou coupés en petits morceaux (branches…)   Litières à chat
Papiers et cartonettes, à couper en petits morceaux   Restes de viande ou de poisson (à couper en petits morceaux, à placer hors d’atteinte des animaux et au centre du tas.

Comment entretenir votre compost ?

  • L’ajout de déchets

Maintenez toujours un équilibre entre déchets azotés et carbonés, déchets grossiers et fins, déchets humides et secs.

Matière Humidité Azote Carbone
Tontes de pelouse XXXX XXX  
Épluchures de fruits et légumes XXX XX X
Légumes entiers altérés X X XX
Herbes indésirables, fleurs fanées, plantes mortes X XX XX
Feuilles mortes X X XXX
Branchages, paille, foin     XXX
Copeaux, sciure de bois     XXXX

Source : Rennes métropole.

Le compostage est un processus aérobie (qui nécessite de l’oxygène), c’est pour cette raison qu’il est essentiel :

  • d’incorporer des déchets ligneux découpés en morceaux qui aéreront votre compost
  • de brasser régulièrement (tous les mois) le tas de compost

Quand récolter le compost ?

Si vous faites votre compost dans un bac, il est possible de le récolter au bout de 3 à 6 mois. Le compostage en tas nécessite deux fois plus de temps.  Vous reconnaîtrez un compost mature à sa couleur brune, sa texture fine et son odeur de sous-bois.

compost-mature

Compost mature

 

Un problème ? Une solution

Le compost attire beaucoup de moucherons Trop de résidus de fruits accessibles Recouvrir ces déchets de nourriture carbonée (journaux, cartons…) ou de terre
Le compost attire des nuisibles Présence de résidus de viande ou de poisson Placer ces résidus au centre du compost
Le compost est trop humide Trop de matière azotée ou le compost est mal aéré Apporter des matières carbonées et mélanger
Le compost est trop sec Manque d’eau Apporter des matières azotées humides ou arroser
Le compost dégage une odeur nauséabonde Trop de matière azotée ou le compost est mal aéré Apporter des matières carbonées et mélanger

 

 

 

Un exemple pratique : comment gérons-nous notre compostLe jardin a une surface de 140 m2, il est juxtaposé à un espace herbeux arboré agrémenté de plates-bandes. Les plates-bandes font 40 m2.

Les composteurs

1 composteur d’environ 300 litres est installé dans le jardin, il accueille surtout les déchets de cuisine. silo-compost

3 tas de compost viennent le compléter. Ils reçoivent surtout les déchets liés au jardin et aux plates-bandes. Un tas sert à recueillir les déchets organiques frais, un autre tas est en maturation et un troisième tas est constitué de compost mature.  Quand le tas de compost mature est vide, il accueille de nouveau des déchets frais. Grâce à ce système de rotation, le déchets ont largement le temps de se transformer en un compost de très bonne qualité.

tas-de-compost1

Le tas de compost frais à gauche et mature à droite.

Les matières qui sont compostées

  • Les résidus du jardin et des plates bandes (« mauvaises herbes »), les résidus de taille de quelques arbustes, feuilles…  Nous stockons ces déchets verts dans un sac que l’on transporte aisément du jardin au compost.

sac-a-dechets-verts1

  • les déchets organiques issus du domicile (3 à 4 personnes) sont surtout des déchets d’épluchures. Ils sont stockés dans un seau à compost dans la cuisine.

sot-a-compost Les matières qui ne sont pas compostées

  • les cendres de bois, qui sont dispersées dans le jardin
  • les sciures de bois, qui sont parfois dispersées sur le jardin pour freiner les invasions de limaces
  • les résidus de tonte qui sont laissés sur place. La tondeuse dispose d’une fonction mulching.
  • les résidus de viandes
  • les pelures d’agrumes et les peaux de bananes

Sur le compost et le compostage

 

Les tarifs. Compost fin (0/10 mm) : 19 € (en vrac au m3) et 45 € (en vrac tonne) ; compost moyen (0/20 mm) : 12 € et 30 € ; grandes cultures (0/40 mm) : 7 € et 17,50 €.

Renseignements au 04 68 11 97 00 ; www.agglocarcassonnais.fr

sourcelink

Partager cet article

Repost 0

commentaires