Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

L'on ne meurt pas de l'amertume de la cola, alors que l'on a dans sa poche du sel.


 

La force du bouton vient de  la cuisse.

 

 

C'est l'eau qui coule avec le poisson qui  prépare le poisson.

 


 

le grain de pistache n'est fort qu' à travers son frère.


 

 

Ce sont les arbres de même taille, qui se passent les singes.

 


 

C'est comme tu dresses ton lit, que tu passeras  ta nuit.

 


 

C'est à ses dimensions, que l'oiseau  a  son nid.

 


 

Si tu vois ton cadavre sortir des boutons, saches que ton frère a participé à ta mort.

 


 

La chasse commence souvent par le  sifflement.

 

 

La feuille d'un arbre ne ne reste jamais suspendu en l'air.

 

 

Ce qui tu la biche,lui retse toujours accroché à la côte.

 

On ne va pas à la chasse la queue longue.

 

 

On ne frappe pas un serpent encore dans son trou.

 

 

Vous tenez mal le serpent, il vous mort.


 

Boac(ma chance), me vient du pays natal.


 

On ne traine pas ses os, où on a aligné des pièges.

 

Sans  anus véritable, l'homme voudrait se torcher sur un arbre à épine.


 

L'enfant est encore dans le ventre, on lui donne déjà le nom d'Omgba Ndougou.


 

 Depuis que vous connaissez le nom de la plante, vous ne la reconnaisez plus comme remède.


 

Le frêre, c'est le sang de la langue.


 

Le frêre, c'est la clé du ciel.


 

On a un enfant, pas parce qu'on l'accouché, mais parcequ'on l'a élévé.

 

  

"le Beti est tel que s'il t'appelle une foi ami, il ne te traitera plus de charogne, même si tu es mort, car il aimera alors jusqu'au terre de ta tombe"Charles Atangana Ntsama

 

 

 

C'est l'homme, qui est richesse.

 

 

 

 

 

 

Partager cette page

Repost 0