Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 16:01

  Dans tout ce que nous faisons ou construisons, il est toujours important de se demander à qui est ce qu’on le dédit.  Le fait- on pour nous, pour les autres ou en remerciement de tout ce que l’on a reçu pour la gloire du TRES HAUT ?

 

      Certains luttent pour avoir la maison leurs rêves, l’amour de ses rêves ou pour donner un avenir sans difficultés matérielles à sa progéniture.  Pour cela ils utilisent tous les moyens à  disposition; tout ce que lui a appris cette société malade pour atteindre cet objectif. Tellement de jeunesse sont détruite par cette pression incessante. La jeunesse ne pense plus qu’à se saouler plus elle se rend compte de cet héritage où il faut s’entretuer pour avoir une soit disant réussite sociale. A supposé que l’on y parvienne, après elle c’est quoi ? Que du vide, on a passé sa vie à plaire aux autres. Est ce que tout cela est vraiment de la liberté, si c’est vraiment le sens d’une existence pourquoi ce vide toujours présent ?

 

   A quoi cela sert-il  d’avoir une maison pour y construire une clôture qui vous isolera de tout voisinage, de toute chaleur humaine, pour s’allonger à longueur de journée devant un écran dit-on plasma aujourd’hui, demain se sera quoi ? Construire une maison qu’il ne sera même pas possible de connaître tous les recoins ou personne ne pourra y retrouver la plus petite joie, que le confort n’offre pas.

 

     La notion de famille ne peut se comprendre sans celle du foyer. La majorité des cultures aujourd’hui ont perçue au moins une fois dans leur histoire le rôle réel de la véritable féminité. C’est la femme qui donne la direction dans tout ce que l’on fait, elle porte en elle une force qui encadre, répare, protège,  éduque, nourrie c’est pour cela qu’elle est tant aimée et si appréciée.

 

Aujourd’hui le désastre est incalculable, c’est un tsunami silencieux que nous vivons, elle s’est laissée corrompre par la société et aujourd’hui les chemins de la femme ne conduisent les enfants et avec elle l’humanité entière qu’à l’aspiration au pouvoir et à la vanité. Quel triste destin nous vivons aujourd’hui. Le monde entier est en pleure, en détresse. Tant de guerre, tant de souffrance et on cherche des fautes sans jamais accepter de se remettre en question nous même.

 

   A quoi cela sert-il de construire une maison toute une vie pour y habiter tout vieux pour ensuite la léguer à ses enfants.est ce vraiment cela le sens d’une existence, ou d’en disposer et avoir une femme qui n’en fait pas un cadre qui plait au TRES HAUT.

 

    Ce n’est qu’en dédiant tout ce que l’on a comme énergie pour plaire à Dieu qu’une existence peut véritablement avoir un sens. Tout le reste est sans importance et est course inutile et vide. Ce n’est que la Féminité dans son genre qui est différent de ce que l’on s’imagine jusqu’ici très souvent que le Foyer, la famille et la société pourra retrouver ses couleurs et avoir un monde qui plait au TRES HAUT car ce n’est que la Féminité qui en a les dispositions naturelles.

 

 Un monde où la femme est mal orientée, pas à sa place, souvent dépravée n’enfante que de la destruction : jamais de la bénédiction. Pauvre ou riche cela n’a pas d’importance à ce niveau ce sont partout les même maux parce que ce mal est plus profond que ça, c’est une blessure spirituelle que l’on ne peut soigner qu’avec un prompt éveil de conscience.

 

  Que la femme cesse de plaire à l’homme et se consacre uniquement à plaire au SEIGNEUR de tous les Mondes. C’est une tache qui lui demandera toutes les forces de son esprit. C’est uniquement par là  qu’elle retrouvera son véritable chemin et comprendra mieux son genre qui se distingue nettement du genre masculin.

 

Belle réception à vous

Achille Bertrand ZAMBO ZAMBO

Repost 0
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 13:49

                                        

 

Lorsque nous recevons, si  nous ne donnons  pas une contrepartie  correspondante en échange, le cadeau se transforme en malédiction pour celui qui reçoit.

 

L’aide ou le cadeau  sont souvent  des richesses qui nous sont offertes  sous forme de conseil, de main d’œuvre ou d’argent et sont des valeurs  matérielles  ou spirituelles.


Tout dans notre monde repose sur La Loi du profond équilibre qui est celle du donné et du recevoir. C’est une loi qui se vérifie partout et qui doit être appliquée en toute circonstance, car elle constitue le véritable régulateur des échanges aussi bien  économiques que spirituels.


  Dans le cas contraire nous seront les promoteurs d’un  monde de l’esclavage où,  certains travaillerons pour d’autres dans un croissant déséquilibre  comme c’est le cas depuis des millénaires aujourd’hui.

 

  « Aimes ton prochain comme toi-même » 

 

 Cela veut aussi dire quand tu reçois une richesse de ton prochain, offre lui aussi en compensation dans  la juste mesure un peu de la tienne en contrepartie pour un juste équilibre; s’il est vrai que l'on reconnait  en ce que l'on reçoit une richesse pour notre chemin. Ceci est la base même de  la mise en place autour de nous d’un  monde plus juste et cet équilibre est seul porteur de la Véritable paix.

 

Là où le sens même de la véritable gratitude qui prend sa force dans le cœur fait défaut, des échanges  sains ne peuvent  se faire.

 

Si vous recevez sans avoir une contrepartie à offrir avec le fruit de votre travail matériel, la vigilance de votre esprit elle, ne saura vous faire défaut parce que votre intuition vous guidera sur la façon d'agir ou de s' exprimer pour donner de la joie au cœur à partir duquel vous avez reçu de l’aide.


 Certes dans le jargon  populaire on dit souvent qu' « il y a beaucoup de paroles là où les moyens matériels font défaut » ceci ne peut être le cas que là où  les paroles prononcées sont  dénuées  de vie.

 

Nombreuse sont les expériences des parents qui racontent comment dans leur enfance, ils n’ont rencontré que des bénédictions dans leur chemin .Aujourd’hui ils ont pu vérifier chaque paroles prononcées par ces personnes  tout au long de leur vie.

 

C’était par exemple : «  ma fille puisque tu m’as aidé et je n’ai rien à te donner, je te le dit quand tu seras femme, tu auras cinq  garçon avant d’avoir une fille »

Ou : «  mon fils (ma fille) tu voudras le matin et le soir tu seras servi(e) ».

Ou  encore : « Seul le Seigneur te donnera ce que je n’arrive pas à t’offrir par mes mains »

 

Ce sont des paroles très fortes que l’on entend très peu de nos jours, parce que le souci de cet équilibre fait de plus en plus défaut dans notre quotidien.

 

La juste compensation est indispensable  dans  tous  nos échanges si nous voulons  construire un monde tel qu’il est  voulu par les Lois du SEIGNEUR.

 

C’est  par notre investissement  personnel pour le  changement que celui-ci  est possible.

 

  Offrir une contrepartie  tout comme exprmimer une vraie gratitude , c’est donner aux échanges une nouvelle force porteuse de vie.

 

Soyons tous des semeurs de vie

 

Achille Bertrand  ZAMBO ZAMBO

 

Repost 0
10 janvier 2012 2 10 /01 /janvier /2012 11:56

« Une seule main ne peut nouer un balaie » Proverbe Beti

 

Il n’y a jamais été aisé pour quiconque d’atteindre ses objectifs visés tout seul, sans l’aide tout au moins de la main invisible, pour la plus simple raison que la Volonté du SEIGNEUR ne donne à chacun de nous qu’une parcelle du tout à mettre en valeur. C’est pour cela qu’il est profitable à chacun de nous d’échanger et de partager  parce que l’on ne peut jamais  tout recevoir .

 

D’autre part c’est le frottement qui produit de la chaleur.

 

En s’échangeant les richesses par des regroupements par affinités, on se souci de ce que l’on aura à donner à travers ceux-ci ; et en cela, l’esprit gagne à tous les niveaux .C’est une aventure bénéfique pour l’esprit et cela consolide le don (talent).


Lorsque  le talent  vient à la rencontre des forces et du soutien des rayonnements des autres talents porteur de vie et de prospérité tout autant que le sien, ils trouvent tous dans cette union  une concentration de force encore plus grande pour leurs différents accomplissements.Tout le monde participant à l' effort et ne souhaitant que le meilleur pour les autres participants aux échanges, tous y  gagnent et n'en tire ainsi que joie et profit.


Les échanges  entrepris étant des investissements qui se construisent  dans le temps, il est extrêmement necéssaire que les échanges soient animés de Vie, qui elle est conditionnée par le Mouvement.

 

Le Mouvement est  l'un  des aspect les plus importants dans le cadre des échanges Il est souvent dangereux de se retrouver dans un cadre où tout le monde ne peut participer à la même hauteur. Par le souci de vouloir se maintenir dans les échanges, on est amené par la direction prise par l’ensemble comme dans un courant d’eau de battre ses bras et voir ses pieds aussi pour se maintenir dans les échanges.


Donc à travers des échanges volontaires et le Mouvement y règnant,  l’occasion est ainsi offerte de s' éloigner de l’illusion d’une évolution solitaire.

 

Avoir quelque chose à donner c’est la condition même de l’équilibre de toute union.


Les échanges réciproques pour des personnes partageant les mêmes joies et le même idéal conditionnent le mouvement et est un grand vecteur d’évolution et de progrès pour tout épanouissement personnel ou collectif.

 

La véritable famille s’est celle composée de personne avec qui, on partage les mêmes valeurs.


C’est à chacun de nous que revient la responsabilité de découvrir et de faire prospérer son don (ou talent) dans un intérêt bénéfique pour l'évolution spirituelle personnelle ou collective.

 

Dans l'union, mulitiplions les richesses

 

Amicalement

Achille Bertrand ZAMBO ZAMBO

Repost 0
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 06:13

 

La paix s’installe lorsque la convoitise cesse !

 

Aujourd’hui on se demande pourquoi tout va si mal pourtant la réponse est si simple : tout va si mal parce que  l’ambition égoïste veut tout pour soi,  rien que pour soi ou encore pour les siens.

 

Aujourd’hui  à travers la connaissance des Lois de la Création, nous prenons conscience que la guidance de la Volonté  Divine amène d’abord tout à murir avant que les fruits ne tombent.

 

Partout où l’on regarde la convoitise n’enfante que ruse, séduction, crime ou viol.

Nous ne nous rendons pas compte que séduire c’est calculer or tout calcul est unilatéral; on choisit une seule  facette de sa personnalité  parmi  de multiples autres pour l’offrir et ainsi tirer avantage sur  l’autre…son prochain.

 

 Or séduire c’est mentir dès le départ celui qu’on dit aimer. Ceci cache beaucoup de lâcheté, car c’est emprisonner, c’est ensorceler, c’est hypnotiser, c’est piéger  le vouloir de l’autre en utilisant  toutes les forces à notre disposition pour y gagner notre propre gloire.

 

Ceci  est une façon de vouloir le spectre entre les Mains du SEIGNEUR  pour devenir soi même  un seigneur une tactique d’une audace sans pareil. Or malheureusement  dans tous les peuples de la  terre, la femme fut la première à s’être laissée  en premier saisir par ces courants ténébreux; c’est elle dans le genre humain qui, la première, dans cet objectif qui est celui de prendre la place du Seigneur, voudra devenir tout sans le SEIGNEUR (être celle qui dispose et régente tout), pour cela, il lui fallait tout avoir ici bas et en son temps. C’est à dire celle de vouloir tout maintenant, même si cela ne l’appartient pas, pourvu qu’elle se sente par  là glorifiée. Mais aux yeux de qui ? 

 

Cet événement  est  relaté dans  les légendes  de différents  peuples. Chez  le peuple  Béti  en occurrence on le présente à travers  la légende de l’evu.

Dans la réalité cependant l’homme peut atteindre le plus haut ennoblissement  à la condition qu’il ai  le véritable savoir  qui réside dans la SAINTE  PAROLE ORIGINELLE du SEIGNEUR  qui montre le chemin  de l’expérimentation des LOIS  qui régissent la  Création,  car aucune connaissance véritable ne peut lui parvenir sans expérience. Comme  celle de savoir demander,  attendre et recevoir.

 

« Demandez et on vous donnera » C’est une Loi.

Malheureusement on s’est beaucoup  éloigné du naturel et de la simplicité de la vie, peut-être en se disant que c’est le conseil d’un naïf, de quelqu’un qui n’a pas les pieds sur terre.

Or ce conseil nous est venu d’une partie du  Dieu Tout Puissant Lui-même faite chair par Amour  en la Personne de JESUS.

Or, oui pour demander, mais pourquoi  faut-il donc attendre?

Il faut attendre parce que toute personne qui est proche de la nature et de ses LOIS sait qu’une fois semée, une graine pour porter  fruit  doit d’abord être renforcée, soutenue et préparée par l’assistance des éléments entealliques (les petits être de la nature) qui seuls détiennent ces secrets.

 Prenons comme exemple pour étayer ceci, notre action dans un jardin. Dans les faits, notre action dans celui-ci, ne se limite qu’à donner un environnement toujours propice et à arroser la semence en toute confiance.

Si vous comprenez et reconnaissez ce processus, c’est la même chose qui se produit quand on fait une demande ou une prière avec la force de notre intuition. Celles-ci sont également des semences.

Des semences de l’esprit, d’une nature plus subtile que celle de la matière grossière uniquement et qui obéissent au même processus.

On a le devoir  d'attendre également après la demande éffectuée que les forces entéalliques  qui  entretiennent et tissent les fils de nos chemins et qui savent tenir compte des chemins de notre prochain par amour et pour la justice préparent les voies de la réalisation de notre demande, qui selon le genre de celle-ci peuvent être bonne ou mauvaise, car toute semence donne des fruits plus tard qui y correspondent.

C’est à la fin de tout ce travail  qu’arrive pour le semeur ce que nous appelons communément le Temps de DIEU.

C’est le temps où le bonheur nous cherche, si c’est lui que nous avons semé, tout comme la paix ou l’élévation. Ainsi  tout arrive toujours au moment le plus opportun et sans haute lutte,  ni d’entrave pour l’esprit.

Etant donné vitesse de réalisation du voeux est proportionnelle à la  dose de confiance qu'on y insvestie ; il est important de ne  pas attendre les bras croisés, mais s’occuper à  vivre et apprécier les richesses enfouies dans le présent, qui n’est qu’à l’image de nos anciennes demandes le plus souvent oubliées par la conscience diurne.

 

L'Action du SEIGNEUR est dans Ses Lois; la clé pour nous est d' apprendre à vivre avec elle dans sa  Meveilleuse Création.

 

Gagnons en humilité.

 Cultivons la patience.

  La prise de conscience sur l'importance de  vivre et d' apprécier le présent  est sacrée;car ce que nous recevons aujourd’hui est le fruit de ce que l’on a semé hier donc, forcement un trésor y réside aussi pour nous.

La richesse de la femme se trouve dans son intuition.

La femme, plus que l’homme à travers son intuition a toutes les aptitudes pour reconnaitre les fruits de la guidance, qui savent souvent tomber si seul de l‘arbre. L’Homme  se doit  ainsi de retrouver  le chemin de l’intuition qui lui, sait reconnaitre les fruits de la guidance tout comme celui de la préparation (en se levant les mains) qui précède toujours l’heure tant attendue du repas.


Après le demande il faut donc s'occuper à se préparern à recevoir.


Pour réussir cette  attente, Il faut simplement vivre le présent et dans celui-ci  continuer à arroser notre semence avec confiance car en donnant notre attention en cette préparation à recevoir uniquement, tout seuls les conflits en nous  tomberont.  Ainsi les forces qui tissent et notent(forces entéaliques) travaillent paisiblement et sans perturbation.

  Ce qu'on y gagne c'est ;

-moins d’ennuie  en tournant et en retournant notre intellect et ses doutes

- Dans le présent notre purification pour la réception  du fruit occupera nos pensées.

-Notre santé gagnera également beaucoup avec la forte dimunition de conflit

Tout ceci enveloppé de  patience,  de la plus belle et fidele confiance.

 Le chemin que l’Homme a choisi a travers la convoitise, ne nous conduit qu’à la ruine .

 

 Rendons notre merveilleuse création plus paisible et belle en l’offrant par la paix dans nos pensées , ce qu’il y a de plus beau en nous, notre amour pour la LUMIERE, notre amour pour ses LOIS.

 

 

                                                               Achille Bertrand ZAMBO ZAMBO

 

 

                                                                                        

 

 

 

Repost 0
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 15:44

 

Vivre le présent est un précieux conseil  qui est la clé de l’élévation  pour chacun d’entre nous.

 Notre existence toute  entière dépend  de chaque acte que nous   posons  au quotidien tout  simplement  parce que  le passé et  le futur  se retrouvent  toujours dans le présent.

Le présent est une invitation à la dégustation des  fruits bons ou mauvais que produisent l’activité de notre vie. Comprendre  son apport  dans nos vies est une clé qui se démontre merveilleusement bien et facilement  à travers la beauté des Lois de la création, car il n’est rien d’autre que

La clé du bonheur

La clé de toute richesse

La clé de l’élévation.

Quelque soit l’objectif que nous devons et voulons atteindre, l’expérience vécue du passé   est déterminante dans nos choix et conduit  souvent  avec assurance seulement s'il y a  l’éveil nécessaire dans le présent, s'il est pleinement vécu et l’apprécié. Pour cela il est souvent très conseillé de veiller.

Vivre dans le présent c’est pour nous être en état de veille, d’extrême vigilance pour  pouvoir reconnaître  et se séparer des dangers qui peuvent détourner  du but de notre esprit.

 

Le présent  par lui-même peut être joyeux ou  pas. Ceci n’est pas déterminant parce que le maître c’est  l’esprit et comment il est en soi.

L’expérience vécue que la Vie  offre chaque jour  est notre  pain quotidien ; c’est un don que nous devons reconnaître, apprécier, transformer en valeur utile pour le bien et remercier pour la Grâce immense qui se renouvelle sans cesse en celle-ci .


L’expérience vécue  est pour l’esprit, son véritable héritage


Or ce qui guide l’esprit dans ses choix c’est son aspiration  pour l’ennoblissement ou non. L’aspiration  profonde de l’esprit dirige, mais c’est l’expérience qui enrichit et peaufine encore davantage les orientations  futures de celui-ci.

Pouvoir choisir  l’orientation que nous voulons donner à notre vie, est une grâce pour le genre humain. Ceci est illustré dans bon nombre de cultures dans le monde à travers des proverbes  tels que : « L’on  récolte toujours  ce que l'on  sème » . Ceci signifie que tout ce que nous avons dans le présent est toujours à l’image des anciennes orientations de notre esprit. Que cela nous soit conscient  ou pas, chacun d’entre nous  a déjà pu le vérifier.


Cela  veut dire également que l’on doit s’appuyer sur  l’expérience  vécue  pour mieux construire dans le présent, notre futur.


           En maitrisant le présent, on maitrise le futur.


Le Présent est ainsi  très déterminant, il faut juste s’appliquer et vraiment s’investir dans le présent.

  Ainsi, notre futur dépend de la façon avec laquelle on accueille ce que nous donne la vie dans le présent. C’est pour cela qu’il faut accueillir les expériences;  qu’ils soient agréables ou non avec joie, parce que c’est par là que notre esprit suit le chemin de son accomplissement.

Douloureuses  ou joyeuses,  les expériences  font  murir  l’esprit et en cela, quelque soit l’aspiration que celui-ci s’est choisie par sa libre volonté humaine.

Seulement, pour un esprit qui aspire à l’élévation vers les Hauteurs Lumineuses, il ne faut pas avoir peur des évènements, parce que l’esprit  a  besoin de ceux-ci pour son évolution.


L’expérience pour l’esprit est comme l’eau pour la plante.


La clé  réside dans ce que chacun  en fait quand ils arrivent.

C’est  à chacun de nous de transformer tout ce qui arrive  dans le présent en bien à travers une forte aspiration pour tout ce qui anoblie l’esprit.

Dans la vie de chaque jour, tout est expérience : le bonjour, le jardinage, la vie en couple, les affaires, les joies et les peines, la pureté de l’eau, les vents, l’enfant, l’élévation.

Le bonheur absolu  réside ainsi dans la façon de gérer ces expériences qui sont des dons pour notre esprit. Nous devons les gérer  en fonction de ce que nous voulons d'idéal pour nous dans le futur.

Etant ainsi occupé par notre devenir meilleur, toute  notre personnalité le ressentira et aussi notre entourage  proche et éloigné ressentira les bienfaits de cette stabilité montante en nous.

En ce qui concerne le but de l’esprit qui est celui de l’élévation, ce qui adviendra de nous demain ne sera  qu’à l’image du degré de pureté, d’amour  et de justice que nous apportons à chaque action, parole et pensée dans le  présent.

Lorsque la paix et l’équilibre sont en nous, nous sommes ouverts, tournés et  prêt à accueillir avec joie les évènements que nous sert la vie.

 N’ayons donc  aucune peur de ce qui peut venir vers nous, soucions nous plutôt de notre façon d'être dans le présent.  ainsi embraser chaque choses  et chaque jour de la  lumière de l’aspiration qui est  entretenue et nourrie  en nous.

 

      Changer sa vie, c’est changer sa façon de se donner aux évènements.

 

Pour plus de paix et d’élévation

 

                                                                         Achille Bertrand ZAMBO ZAMBO

 

Repost 0