Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 mai 2012 3 09 /05 /mai /2012 10:23

 

   La vie après la mort cesse d'être un mystère pour qui s'en inquiète vraiment, d'autant plus que l'activité des médiums  nous en  rapproche chaque jour davantage.

   Le film Nosso lar qui est une production brésilienne m' a été proposé  par une amie.

C' est   une belle aventure dans les mondes de l' invisible,  du médium Chico Xavier que je vous invite à regarder.

     Je vous en propose un  extrait dispobible sur internet, ainsi que le site officiel pour s'en procurer au besoin.

  http://www.nossolarofilme.com.br/ingles/


 

 


 


Repost 0
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 07:34
LA BAIE DE GOJI
Lycium Barbarum L.Baie de Goji

La baie de Goji  est un petit fruit rouge brillant ressemblant à une cerise allongée.
Elle pousse en chine dans des zones tempérées, ensoleillées et préfère les sols alcalins.
Les premières baies peuvent êtres récoltées dans la 4ème année suivant la plantation.

HISTORIQUE

Le Goji est consommé en Himalaya depuis près de 2000 ans. Il est utilisé en décoction de baies séchées associées à d'autres ingrédients de la pharmacopée.
Les médecines traditionnelles chinoises et tibétaines utilisent les baies et les racines pour leurs propriétés santé au niveau du foie, du système cardio-vasculaire, de la régulation de l'humeur, de la vision, pour la vitalité qu'il confère et pour préserver la longévité.
Le peuple Humza vivant au nord de l'Inde, est connu pour son exceptionnelle longévité, en effet celui-ci compte un grand nombre  de centenaires.
Cette longévité serait due à leur régime alimentaire riche en fruits et légumes et plus précisément à leur importante consommation de baies de Goji.  

LES BIENFAITS DU GOJI

Plusieurs études ont démontré et mis en évidence les étonnantes qualités de la baie de Goji sur :
- Le système immunitaire :

le Goji stimulerait les cellules de l'immunité et plus particulièrement les lymphocytes T  et des molécules stimulant ces cellules.
 Les polysaccarides contenus dans le Goji peuvent :
-augmenter l'activité antioxydante et diminuer la formation des radicaux libres.
-réguler la glycémie et la cholestérolémie, ils peuvent aider à réduire les taux de glucose sanguin  et le taux de cholestérol.
-protéger le foie en augmentant l'activité anti-oxydante de certaines enzymes.

Précaution d'emploi

Une étude scientifique à montré que la baie de Goji augmente l’effet anticoagulant de la warfarine. Toute personne recevant ce traitement doit consommer le Goji sous contrôle médical.
Combien de Goji par jour?

Pour bénéficier de tous leurs bienfaits, il est préconisé d'en consommer 1 à 2 cuillères à soupe tous les jours pendant une durée minimale de 6 mois ( éventuellement deux périodes de 3 mois espacées d'une pause de 15 jours ).

  Si le Goji vous intéresse, n'hésitez pas à nous contacter à partir de ce site pour plus de détail.
Repost 0
20 novembre 2011 7 20 /11 /novembre /2011 14:28

   Dans une eau douce en pays Beti se montre un beau visage d'une entité  entéalique de l'eau.

 

     Depuis des siècles, leurs aventures nous ont souvent été relatées, aujourd'hui nous avons l'immense Grâce de pouvoir les observer.053  Le  visage est à gauche de la pierre sous l'eau.Tuez l'intellect en vous, fondez dans l'ensemble et regardez avec votre coeur.

 

Recevez en partage

 

Achille Bertrand ZAMBO ZAMBO

Repost 0
9 octobre 2011 7 09 /10 /octobre /2011 07:35

 

Repost 0
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 17:40



J'ai levé les yeux vers le ciel,

 Je te cherchais
mais je ne te voyais, ni ne t'entendais  guère,


J’ai regardé autour de moi,
mais je ne te voyais, ni ne t'entendais  guère


                    Alors j'ai baissé les yeux et regardé devant moi,


J’ai vu mon frère qui te priait les yeux fermés
 étonnée, je lui demandai:

«Pourquoi pries tu la tête baissée et les yeux fermés, comment veux tu voir le Seigneur?»


Il me répondit : « je le vois et l'entend clairement avec les yeux et les oreilles de mon âme»


Alors je m'écriai : «comment cela est- il possible ? Moi j'ai ouvert grand les yeux et j'ai regardé vers le ciel je n'ai rien vu, ni rien entendu!»


Alors mon frère me répondit:« c'est parce que tu es aveugle et sourde.

Prête attentivement l'oreille et tu entendras,

Ouvres grand tes yeux et tu verras».


Alors j'ai regardé et prêté l'oreille non plus avec mon corps de chair, mais avec mon  âme
et je te vis et t'entendis Mon Seigneur.

 

 

Minouche LOE

Repost 0
31 août 2011 3 31 /08 /août /2011 08:13

 La terre vue à 4 milliards de miles par la Nasa. 

 

la terre a 4 milliards de miles

Voyez vous ces courants colorés qui la parcourent?

 

    L'Univers tout entier est inondé de LUMIERE.

Repost 0
10 août 2011 3 10 /08 /août /2011 08:22

 

 

Repost 0
4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 08:41

«Bien des choses se modifieront
en cette époque…»

 

«Bien des choses se modifieront en cette époque.

L'humanité régresse sans cesse.

La force magnétique, qui se modifiera et diminuera, sera bientôt ressentie, ainsi que la Terre, qui sera comme vidée, à la façon dont le sang sort du corps.

Les eaux disparaîtront par infiltration et seront polluées.

Les oiseaux s'abattront depuis le ciel et les poissons périront.

La nudité se montre de plus en plus. Le caractère s'affaiblit. La honte perd les êtres humains.

La poignée de main ne vaut plus rien.

L'oxygène se raréfie.

Les signes apparaissent de plus en plus.

Ainsi en va-t-il sur le globe terrestre et autour de lui, car toute la matière fine est empoisonnée.»

- «Fragments d’un Enseignement méconnu» - 1940.

Dans l’extrait ci-dessus provenant d’un document privé et ne pouvant donc être plus précisément identifié se trouvent associées des données n’ayant, en apparence, pas grand rapport entre elles.

«L’humanité régresse sans cesse.» Il s’agit-là d’un constat d’ordre spirituel, que tout être humain non spirituellement engourdi peut facilement lui-même constater.

«La force magnétique, qui se modifiera et diminuera, sera bientôt ressentie, ainsi que la Terre, qui sera comme vidée, à la façon dont le sang sort du corps.»

Ici, il s’agit de quelque chose de gros-matériellement vérifiable : le champ magnétique de la Terre non seulement se modifie mais baisse. En 1940 la science ne l’avait pas encore formellement constaté, mais aujourd’hui, comme nous allons le voir plus précisément ci-dessous, c’est banal de le dire.

En fait, le magnétisme apparaît comme étant le sang de la Terre!

Nous savons, de plus, de nos jours, que le champ magnétique terrestre peut s'inverser, il semblerait même qu’il s'inverse tous les 200.000 ou 300.000 ans et que les inversions s'étalent seulement sur quelques dizaines, voire quelques centaines d'années.

Ce que l'on sait moins, c'est que, depuis 700.000 ans, aucune inversion n'a eu lieu; or les scientifiques ont remarqué que, depuis 50 ans, le champ magnétique a globalement beaucoup décru et que la position du Nord magnétique se déplace de plus en plus vite. Une étude sur plus de trois cent ans, grâce aux relevés du champ magnétique par la marine anglaise, a permis de remarquer, dans l'Océan Pacifique, une zone dans laquelle le champ magnétique est 30% plus faible et dont la taille a énormément augmenté sur cette période de 300 ans.

Les simulations sur ordinateur montrent que l'inversion du champ magnétique terrestre commence toujours par une chute spectaculaire du champ magnétique dans de nombreuses zones appelées « bulles d'inversion ». Puis ces bulles d'inversion se chevauchent et font grandement chuter l'ensemble du champ magnétique terrestre. Ensuite, durant quelques dizaines d'années, voire quelques centaines d'années, le champ magnétique est totalement instable et peut varier des dizaines de fois, alors que son intensité reste environ 100 fois plus faible que celle d'aujourd'hui.

Les scientifiques affirment que le champ magnétique a commencé son inversion, ils affirment notamment que notre champ magnétique pourrait alors se dégrader en quelques années seulement.

Pendant le chaos magnétique, l’on peut alors observer jusqu'à 8 pôles magnétiques sur la surface du globe, zones dans lesquelles le champ est totalement différent mais dont l'intensité reste faible.

L’on pourrait penser que tout cela n'est qu'une curiosité de la Nature, au même titre que les éclipses, mais ce n’est pas le cas, c'est, au contraire, un événement qui peut s’avérer être une vraie catastrophe. En effet, la baisse du champ magnétique de la Terre peut déclencher de spectaculaires éruptions volcaniques.

De plus, les animaux sauvages, notamment migrateurs ou aquatiques, pourraient adopter un comportement totalement aberrant, voire agressif (voir le film «Les oiseaux» de Hitchcock). La Terre étant dépourvue de bouclier magnétique, l’on assisterait aussi alors à une exposition de tout être vivant aux rayonnements cosmiques et aux éruptions solaires.

L’on pourrait ainsi assister à des folies comportementales chez l'être humain, comme des crises d'angoisses, des suicides, des pillages en hausse, sans compter l'accroissement spectaculaire des décès dus aux cancers

Seul élément positif, l’on assisterait, en permanence et dans le monde entier, à de magnifiques aurores boréales

Ce qui est surprenant c'est que l'attention du public est surtout dirigée sur le risque de collision avec des astéroïdes, alors qu'une menace très importante, comme l'inversion du champ magnétique terrestre, est déjà en marche, mais reste, en grande partie, ignorée du grand public.

Gregg Braden et le Point Zéro

Gregg Braden s’efforce de fournir la preuve scientifique que la Terre est en train de passer à travers la Ceinture de Photons et de ralentir sa rotation. Simultanément, il y a aussi une augmentation de la fréquence de résonance de la Terre (Résonance Schumann). Selon Gregg Braden, lorsque la Terre arrêtera sa rotation et que la fréquence de résonance atteindra les 13 cycles, nous serons arrivés au point zéro du champ magnétique. Dans les 2 ou 3 jours qui suivent, elle recommencera à tourner dans la direction opposée!

Ceci produira un renversement des champs magnétiques autour de la Terre et au-delà.

Observation géophysique n° 1: La Terre élève sa fréquence de base.

La résonance de base de la Terre, ou son «pouls» (appelée «Résonance {de} Schumann» ou RS) est en train d'augmenter de façon spectaculaire. Bien qu'elle varie selon les régions géographiques, pendant des décennies la moyenne mesurée était de 7,8 cycles par seconde. Ceci était tenu pour une constante; les communications militaires globales se sont calées sur cette fréquence. De récents rapports ont fixé le taux au-dessus de 11 cycles, et cela augmente toujours.

La science ne connaît pas la cause de cette augmentation ni ne sait que faire avec cela. Gregg Braden a trouvé, à ce sujet, des données recueillies par des chercheurs norvégiens et russes, une information qui n'est pas largement diffusée aux états-Unis. (La seule référence à la RS trouvée dans la Bibliothèque de Seattle est liée à la météo. La science tient la RS comme un indicateur sensible des variations de température et des conditions météorologiques

mondiales. Gregg Braden pense que la fluctuation de la RS peut être un facteur à prendre en compte lors de sévères tempêtes, d'inondations et du temps instable de ces dernières années).

Observation géophysique n° 2: Le champ magnétique de la Terre diminue.

Alors que le «pouls» de la Terre est en augmentation, la force de son champ magnétique, de l'autre côté, diminue.

Selon le professeur Bannerjee de l'Université de Mexico, le champ magnétique de la Terre a perdu la moitié de son intensité au cours des derniers 4000 ans. Cette diminution est un signe avant-coureur de renversements magnétiques polaires. Le professeur Bannerjee pense qu'un autre renversement est à venir.

Braden pense que si ces changements cycliques sont associés aux renversements, les registres écologiques de la Terre indiquant les renversements magnétiques indiquent aussi les changements antérieurs. Et, il y en a eu plusieurs, au cours de cette vaste échelle du temps.

Qu'est ce que la Résonance Schumann?

Qu’on le croie ou non, la Terre se comporte comme un énorme circuit électrique.

L'atmosphère est, en fait, un conducteur faible et, s'il n'y avait pas de sources de charge, son actuelle charge électrique se diffuserait en, environ, 10 minutes. Il y a une «cavité» définie par la surface de la Terre et le bord intérieur de l'ionosphère à 55 kilomètres au-dessus. À n'importe quel moment, la charge totale résidant dans cette cavité est de 500.000 coulons. Il y a, en fait, un flot vertical entre le sol et l'ionosphère de 1-3 x 10 -12 ampères par m2. La résistance de l'atmosphère est de 200 Ohms. Le voltage potentiel est de 200.000 volts. Il y a environ, à chaque instant, 1000 orages produisant des éclairs tout autour du globe. Chacun produit 0.5 à 1 ampère et ils comptent collectivement pour les mesures de l'actuel flot dans la cavité électromagnétique de la Terre.

Les Résonances Schumann sont presque des ondes électromagnétiques statiques, qui existent dans cette cavité. Telles les ondes dans une source, elles ne sont pas tout le temps présentes, mais doivent être « excitées » pour pouvoir être observées. Elles ne sont pas produites par quelque chose d'interne à la Terre, sa croûte ou son noyau. Elles semblent être en relation avec l'activité électrique de l'atmosphère, en particulier pendant les temps d'intense activité orageuse. Elles surviennent à certaines fréquences entre 6 et 50 cycles par seconde; spécifiquement 7.8, 14, 20, 26, 33, 39 et 45 Hertz, avec une variation journalière entre +/-0.5 hertz.

Tant que les propriétés de la cavité électromagnétique de la Terre restent les mêmes, ces fréquences restent aussi les mêmes. Apparemment, il y a quelque changement dû au cycle des tâches solaires, car les changements de l'ionosphère de la Terre se modifient en réponse au cycle des 11 ans de l'activité solaire. Les résonances Schumann peuvent être facilement vues entre 2000 et 2200 UT.

Étant donné que l'atmosphère de la Terre entraîne une charge, un courant et un voltage, il n'est pas étonnant de trouver ces ondes électromagnétiques.

Les propriétés résonantes de cette cavité terrestre ont été pressenties, en premier, par le physicien W.O. Schuman entre 1952 et 1957 et détectées en premier par Schumann et Konig en 1954. La première représentation spectrale de ce phénomène a été préparée par Balser et Wagner en 1960. La plupart des recherches menées au cours des dernières 20 années ont été dirigées par le Département de la Marine, qui étudie la communication par fréquences extrêmement basses avec les sous-marins.

POSSIBLES ISSUES

- Le «Temps» va avoir l'air de « s'accélérer » lorsque nous nous approcherons du Point Zéro. Une journée de 24 heures paraîtra environ 16 heures, ou même moins.

C’est la raison pour laquelle dans les «Fragments d’un Enseignement méconnu» il fut déjà dit en 1938: «L’Heure ne fera plus que 45 minutes».

Rappelez-vous que la Résonance Schumann (ou «pouls terrestre» de la «Terre Mère») a, pendant des milliers d'années, été de 7.8 cycles par seconde, mais que, depuis 1980, il/elle augmente. Il est actuellement de 12 cycles. Il s'arrête à 13 cycles.

- Le Point Zéro ou Changement des Temps a, depuis des milliers d'années, été prédit par les peuples anciens. Il y a eu plusieurs changements incluant celui qui survient toujours tous les 13.000 ans au milieu des 26.000 années, la Précession des équinoxes.

- Le Point Zéro ou le basculement des pôles magnétiques arrivera bientôt, au cours des toutes prochaines années. Il pourrait se synchroniser avec le cycle des 4 biorythmes de la Terre, qui arrive tous les 20 ans, le 12 août.

Le dernier est arrivé le 12 août 2003. L'Expérience de Philadelphie et celle de Montauk (projet militaire américain secret de voyage dans le temps), ont, toutes les deux, eu lieu le 12 août du biorythme de la 20ème année.

- Il est dit qu'après le Point Zéro le Soleil se lèvera à l'Ouest et se couchera à l'Est, des choses similaires dans le passé ont été enregistrées dans les anciens récits.

- D’intéressante manière il faut dit que le Nouvel Ordre Mondial avait prévu d'être en place dès 2003. Ceci, en fonction de différents facteurs, pouvait arriver ou pas. Cela ne s’est pas produit.

- Le changement du Point Zéro, selon de nombreux commentateurs se préoccupant de cette question, devrait probablement nous amener dans ce que certains appellent la «4ème dimension»… Là, tout ce que nous penserons ou désirerons se réalisera, comme dans la matière-fine, quasi-instantanément. Ceci inclut l'amour et la confiance, mais aussi la haine et la peur. Notre intention sera de la plus grande importance, car, ainsi que le dit le proverbe: «L’intention vaut l’acte»!

- La plupart de la technologie que nous connaissons encore aujourd’hui, alors ne devrait plus fonctionner et sera remplacé par la nouvelle technologie.

Cette nouvelle technologie sera basée sur le «Point Zéro» ou encore sur ce que l’on appelle l'«énergie libre».

- Par une sage disposition même la pesanteur sera abolie.

- Alors que nous approchons du Point Zéro, notre corps gros-matériel lui-même est en train de changer. Notre ADN est «activé» jusqu'aux 12 brins. Un nouveau corps apparaît. Nous devenons plus perméables

À ce sujet, les «Fragments d’un Enseignement méconnu» disent:

«Au cours des bouleversements qui arrivent maintenant sur la Terre, les corps terrestres, eux aussi, doivent être transformés, sinon ils ne pourront pas subsister plus longtemps!

Les corps terrestres se transforment avec la modification de l'Activité entéallique ! Ce qui a pour conséquence la modification des Rayonnements et ainsi la modification du Climat, ainsi que la modification de l'évolution dans les formes et l'entretien de toute la matière. Tout change sous le nouveau Rayon arrivant en provenance de la Lumière

Parmi les transformations des corps terrestres il y a, notamment, la Greffe du nouvel A.D.N., sur laquelle il fut dit:

«La greffe du nouvel A.D.N. est indispensable. Sinon nous ne pourrions survivre à la Nouvelle époque.

L'A.D.N. est en train de se transformer. Il faut que la Lumière s'ancre dans le corps jusqu'au tréfonds de chaque cellule.

Toutes les nuits, le nouvel A.D.N. est élaboré en vous. Sinon vous grilleriez sur place.

Si l'être humain fait preuve d'ouverture, une prise de conscience s'ensuivra et vous aurez tout pour réussir.»

Et encore:

«Votre nouvel A.D.N. est composé de fils d'argent qui contiennent de l'Or à l'intérieur. Sous la Pression de la Lumière, l'Or va fondre et circuler dans les veines. C'est le Secret de l'Alchimie intérieure.»

Pour pouvoir vivre cela, une seule possibilité:

«Soyez comme une Rose ouverte offerte à la Lumière.»

- Le climat, à l’évidence, change, lui aussi. L’effet de serre est largement incriminé. Même s’il joue un certain rôle, là n’est pourtant pas la cause principale du changement. Même si l’activation artificielle humaine de l’effet de serre était instantanément arrêtée, cela ne signifie nullement que l’évolution climatique serait stoppée.

Celle-ci est, en effet, principalement due à un Rayonnement nouveau pouvant être mis en évidence grâce à l’Astroclimat, dont les bases, déjà connues de Platon (voir le «Timée») sont exposées sur le site «Veille Climatique».

Il s’agit, toutefois, cette fois, d’un Rayonnement Nouveau, générant des Changements Cosmiques, un fort Courant en provenance de la Source Originelle, encore jamais parvenu à la Terre jusqu’à maintenant…

- Les Calendriers Maya ont prédit une partie des changements qui se passent maintenant. Ils disent que nous allons au-delà de la technologie et revenons aux cycles naturels de la Nature et de l'Univers.

En 2012 nous devrions, selon eux, être entrés dans la «5ème dimension» (après le changement de la «4ème dimension» au Point Zéro).

Il convient donc de se préparer aux grands changements qui vont apporter une Nouvelle époque, beaucoup plus lumineuse.

La Terre, cet Aimant Géant

De récentes études concernant Mars ont démontré que cette planète possédait autrefois son propre champ magnétique, aujourd’hui perdu pour des raisons mal connues.

Abandonnée à la merci des vents de l'espace, elle se présente désormais, aux premiers regards, comme inhospitalière et comme, apparemment, sans vie. Mais le problème, c'est qu'il semblerait que le champ magnétique de la Terre est également en train de perdre de sa puissance, et ce, à une vitesse telle qu'il aura complètement disparu avant le prochain millénair ! C’est le signe indubitable que la planète se meurt

Des scientifiques de diverses disciplines, qui tentent de comprendre comment le champ magnétique fonctionne et quelle a été son évolution au cours du temps, ont notamment découvert que, de façon générale, une diminution de puissance précède une inversion du champ, avec des «poches» de polarité inversée qui se forment dans l'Atlantique Sud. La météo annonce d'ailleurs des phénomènes climatiques inhabituels à la surface de la Terre ...

Il est dit qu'après le Point Zéro, le Soleil se lèvera à l'Ouest et se couchera à l'Est. Des choses similaires ont, dans le passé, été enregistrées dans les anciens Récits (Voir, notamment, Immanuel Vélikovski: «Mondes en collision», «Les grands bouleversements, terrestres», etc.).

Si la Terre ralentit sa rotation (pour quelle raison?), alors cela aura pour effet de faire disparaître la précession des équinoxes ayant normalement lieu tous les 26.000 ans (exactement 25920 ans), ce qui mettra fin à des possibilités de prédictions comme celles découlant des calendriers Mayas.

La précession des équinoxes est due à une combinaison de l'effet gyroscopique dû à la vitesse de rotation de la Terre, de l'attraction du Soleil, du mouvement de rotation autour du Soleil et des pôles terrestres, lesquels sont légèrement aplatis.

Si le Soleil se lève à l'Ouest, cela veut dire que la Terre change son sens de rotation. Dans le processus, la vitesse de rotation baisse et elle arrive à un point à partir duquel, comme la Lune, elle offre alors toujours la même face au Soleil.

En d'autres termes, les journées se rallongent jusqu'à une situation de statu quo: une face de la Terre est éclairée de façon permanente, l'autre reste dans la nuit la plus totale.

D'ailleurs, à partir de là, il n'est pas du tout assuré que la Terre reparte dans l'autre sens ou que, sans la force gyroscopique, l'équateur reste le même : les pôles deviennent alors moins aplatis et c'est ensuite la face qui offre la plus grande densité qui reste exposée au Soleil (comme la Lune par rapport à la Terre).

L'affaiblissement continue du champ magnétique terrestre pourrait conduire à l'inversion des pôles.

La force du champ magnétique terrestre a diminué de 10 % au cours des 150 dernières années, conduisant ainsi certains spécialistes à évoquer la possibilité qu'il puisse, à terme, s'effondrer puis s'inverser, provoquant du même coup, ont expliqué des scientifiques, pour la première fois depuis plus de 700.000 ans, une inversion des pôles magnétiques.

Selon les chercheurs, le champ magnétique terrestre est soumis à des variations cycliques encore mal connues. Certains estiment que son actuel affaiblissement pourrait être le prélude à une inversion, mais beaucoup pensent que cette tendance ne se poursuivra pas et que, comme cela est, plusieurs fois déjà, arrivé dans le passé, l'intensité du champ augmentera à nouveau.

Au rythme actuel de son affaiblissement, il n'est pourtant pas exclu que le champ magnétique de la Terre puisse totalement disparaître d'ici 1.500 à 2.000 ans, souligne Jeremy Bloxham, de l'université de Harvard. Plusieurs siècles pourraient alors s'écouler avant le retour d'un champ inversé, semblable à celui qui était en place il y a 780.000 ans. Mais, selon les scientifiques réunis par l'Union de géophysique américaine, ce scénario est plutôt improbable. «Il y a de fortes chances que cela n'arrive pas», a assuré le Professeur Bloxham: «Les inversions sont rares.»

Plus probablement, la diminution de la force du champ magnétique, mesurée depuis 1845, pourrait n'être qu'une phase de plusieurs centaines d'années, souligne John Tarduno, de l'Université de Rochester. Cette phase pourrait néanmoins avoir de sérieux effets, notamment sur les régions ou l'affaiblissement du champ magnétique est le plus prononcé.

Dans le Sud de l'Océan Atlantique, le phénomène a, selon les scientifiques, déjà réduit l'effet de bouclier du champ magnétique qui protège la Terre des radiations naturelles qui la bombardent depuis l'espace. En conséquence, les satellites en orbite basse sont vulnérables face à ces radiations lorsqu'ils passent au-dessus de cette région, connue sous le nom d'anomalie de l'Atlantique-Sud.

Parmi les satellites ayant rencontré ces difficultés, raconte Jeremy Bloxham, figurent un satellite danois dont la mission était - cela ne s'invente pas! –, oui, de … mesurer le champ magnétique terrestre!

Si l'affaiblissement est combiné à un afflux massif de radiations ayant la forme de protons venant du Soleil, il pourrait aussi affecter la chimie de l'atmosphère et provoquer des pertes importantes mais temporaires d'ozone, souligne Charles Jackman de la NASA.

Quant à une éventuelle inversion du champ magnétique, les scientifiques n'ont pas d'explication précise sur le phénomène, qui, depuis la formation de la Terre, s'est produit à de nombreuses reprises, et ils en sont réduits à formuler des hypothèses sur les effets néfastes qu'il pourrait entraîner.

En Mai 1999, Art Bell animateur de radio interrogeait le futurologue bien connu G.M Scallion sur ses «prédictions» concernant les changements que subira la Terre entre 1991 et 2012.

À la question de savoir si le profond changement inéluctable qui est en cours serait court, long, cyclique, violent? , il répondit:

«Cela fait partie d'un cycle... Il semblerait que nous soyons dans ce cycle depuis des années et nous observons que, chaque année, il y a une augmentation du nombre de destructions liées à la météo... Nous allons donc avoir des problèmes liés au temps, les inondations massives et les tornades vont continuer...». (…)

«L'énergie vient de l'intérieur et c'est l'origine même de "El Niño"... Les vents aussi y sont pour quelque chose, cependant la source initiale provient de l'intérieur de la Terre. D'autre part, s'ajoute le fait que le Soleil subit un cycle d'environ 22 ans, avec une variation tous les 11 ans, un cycle des taches solaires et nous arrivons au cycle nº 23. Nous commençons (depuis 1999) à subir des quantités massives d'émissions solaires qui retombent sur la Terre, laquelle libère encore plus de chaleur, cela ressemble à une relation symbiotique, qui fait la navette. Tout cela est provoqué par la précession des équinoxes ou par le cycle de rotation de notre Terre dans le système solaire, au fur et à mesure que nous avançons dans le temps.»

« Tout le monde connaît les Signes du Zodiaque. Ce grand cycle s'étend sur 26.000 ans et aux extrémités de ce cycle, à environ 13.000 années, il y a une destruction massive de la Terre. La dernière en date a eu lieu il y a environ 12.500 ans, pendant laquelle la Terre a subi des changements de temps.»

«Ce qui me fait penser que les changements météo ne font que commencer et ne sont pas prêts de s'arrêter, c'est que nous avons maintenant un autre cycle (…), celui des éruptions solaires, qui vont s'intensifier et la magnitude sera telle qu'elle générera des modifications du jet stream. Énormément d'humidité viendra alors se déposer dans les déserts des USA. Les USA subiront des tornades, des averses de grêle, puis les vents reprendront de plus belle comme des ouragans.»

Lorsque Art Bell pose la question: «Notre champ magnétique, qui nous protège beaucoup des éruptions solaires, va-t-il fluctuer et moins nous protéger?», Scallion répond: «En effet, cela pourrait déclencher un changement de pôles magnétiques; d'après mes visions, c'est ce qui va se passer... Ça pourrait commencer à petite échelle.»

«Quand les éruptions ont lieu, que la magnétosphère éclate et que tout ceci se rencontre sur la Terre, nous avons une aurore boréale, et toute cette énergie crée une perturbation électrique aux pôles qui va s'intégrer au système électrique et au champ magnétique de la Terre. Ce qui est en train de se produire, c'est que la force du champ magnétique de la Terre diminue progressivement. Même un changement permanent de quelques degrés serait dramatique. Si tous les éléments de la Terre se modifiaient, les vents changeraient brutalement. Si, au lieu de 7° il faisait environ 20° (ce qui est prévisible) cela changerait le temps de toute la Terre... Les points de haute et basse pression changeraient, les vents commenceraient à souffler et augmenteraient de puissance, jusqu'à 300, 500 ou même 650 km/heure en différents endroits de la planète... L'eau serait en mouvement, il y aurait des raz-de-marée plus haut de l'Empire State Building. Le changement magnétique est semblable à l'explosion de nombreuses bombes nucléaires.

Source : Art Bell --- http://www.artbell.com.

Séquence "Ailleurs et Autrement" - 20 - 25 avril 2000

«L'Île Mystérieuse»

Au cours de son histoire, la Terre a souvent perdu le Nord. Ou, plus exactement, son axe magnétique s'est déplacé, s'inversant parfois même brutalement. L’on peut reconstruire le passé de ce géomagnétisme, grâce aux traces d'aimantation laissées dans les coulées volcaniques.

Un roman de Jules Verne? Non: Un film géologique!

Au large du Maroc, en plein Atlantique, l'archipel des Canaries est constitué d'îles volcaniques en constante activité. La dernière éruption date de 1971. Depuis des millions d'années, au gré des éruptions successives, les couches de laves ont formé de gigantesques empilements. L'érosion entaille de véritables falaises qui permettent d'accéder à l'histoire du volcan.

Grâce à ces nombreux empilements volcaniques, les Îles Canaries sont un lieu d'étude privilégié pour retracer l'histoire du fonctionnement du champ magnétique terrestre, dont l'origine se trouve probablement au cœur de notre planète.

La rotation du globe terrestre est en grande partie responsable des mouvements qui agitent le liquide dans les profondeurs de la Terre. Les chercheurs peuvent visualiser ces mouvements en plongeant des colorants dans de l'eau ou les reproduire par le calcul et la modélisation numérique.

Philippe CARDIN (Géophysicien):

«Le champ magnétique créé par ces mouvements va garder cette symétrie liée à la rotation et c'est pour cela que l'on pense que l'axe Nord-Sud du champ magnétique terrestre est aligné en moyenne avec l'axe de rotation de la Terre

Ils retrouvent l'orientation et l'intensité du champ magnétique, car les laves contiennent de la magnétite, de petites particules de fer qui se sont orientées dans la direction du champ magnétique terrestre tel qu'il existait au moment de l'éruption. Avec cette même poudre de magnétite l’on peut visualiser l'orientation du champ magnétique tout autour de la Terre. Nous savons tous que l'aiguille d'une boussole est attirée par le Pôle Nord magnétique. Mais ce champ magnétique n'est pas stable, et là est le mystère; il y a 780.000 ans, l'aiguille de la boussole se serait orientée vers le Sud, et aux Canaries les laves de l'Ile de La Palma en ont gardé les traces.»

Jean-Pierre VALET (Institut de Physique du Globe):

«Alors, cette image simple, elle est quelque fois bouleversée totalement dans l'histoire de la Terre. C'est ce qu'on appelle le phénomène des inversions. Et c'est fondamental, parce que ces inversions, elles vont se produire… L’on sait qu'elles se produisent de façon continue ou très fréquentes tout au long de l'histoire de la géologie de la Terre. Que se passe-t-il lors d'une inversion? Eh bien, le Pôle Nord magnétique va basculer et va se retrouver à la position du Pôle Sud, et réciproquement.»

Les preuves de ce bouleversement ont été apportées par les coulées de lave du fond des océans. Elles ont permis de reconstituer la succession des inversions depuis 180 millions d'années. L’on a alors constaté que, sur cette période de temps, le champ magnétique s'était inversé plusieurs centaines de fois. Puis les missions océanographiques ont prélevé des carottes de sédiments marins qui contiennent de la magnétite en très petite quantité. Elle s'est déposée pendant des millions d'années sur le fond des mers et s'est orientée dans la direction du champ magnétique ambiant. Fait notable, les mesures en laboratoire ont montré qu'à l'approche de ces inversions, l'intensité, c'est-à-dire la force du champ, est considérablement réduite.

Jean-Pierre VALET (Institut de Physique du Globe):

«Une caractéristique tout à fait frappante et atypique qui nous intéresse et nous intrigue beaucoup en fait, c'est cette espèce de décroissance régulière de l'intensité du champ avant chaque inversion. Les inversions successives sont représentées par ces basculements de polarité, entre la polarité plus et la polarité moins, et vous voyez donc la décroissance régulière dans l'intensité, qui est associée à deux basculements successifs. L’on a donc l'impression qu'en quelque sorte le champ va décroître progressivement jusqu'à parvenir, un moment, à une intensité suffisamment faible dans laquelle il va éprouver le besoin de basculer pour se régénérer ensuite et repartir. Ce comportement est observé à partir de séquences sédimentaires et il est important maintenant de pouvoir le valider à partir de séquences volcaniques

C'est donc pour valider cette courbe issue du sédiment marin que Jean-Pierre VALET et Vincente SOLER essayent de comprendre ce qui s'est passé dans les coulées de laves juste avant et après l'inversion du champ magnétique terrestre.

Les scientifiques vont ainsi sonder de nombreuses coulées jusqu'à trouver celle qui corresponde à l'inversion. Mais le phénomène est parfois plus complexe, car, lors de l'éruption, la chaleur produite par les nouvelles coulées de laves peut modifier l'aimantation de l'ancienne coulée, provoquant alors une ré-aimantation. Ces phénomènes peuvent s'observer surtout lorsque le champ magnétique varie très rapidement comme lors d'une inversion.

Pour étudier ces phénomènes de ré-aimantation, les deux chercheurs prélèvent des carottes dans le basalte. Débute alors une série d'opérations ayant pour objet de soigneusement repérer la position de l'échantillon dans l'espace. Elles prennent en compte leur inclinaison par rapport à l'horizontale et leur orientation par rapport au Soleil. L'heure et les angles sont, à chaque fois, minutieusement notés.

C'est dans un laboratoire protégé du champ magnétique ambiant que ces prélèvements sont analysés. Ce magnétomètre nous fait faire un voyage dans le temps de plusieurs centaines de milliers d'années en nous indiquant la direction et l'intensité du champ qui régnait à l'époque de l'éruption volcanique. Le but de ces mesures est alors de comprendre et d'analyser les mécanismes de ré-aimantation, en particulier les transformations chimiques et minéralogiques qui y sont associées. Mais l'orientation des particules de magnétites peut être affectée par des irrégularités locales du champ magnétique ambiant engendrées par le relief souvent tourmenté sur lequel la lave se solidifie. De petites variations en direction et en intensité se font jour, surtout lorsque l'intensité du champ est faible.

Jean-Pierre VALET (Institut de Physique du Globe):

«Si l’on se trouve maintenant dans une période d'inversion...? L’on sait que, dans une période d'inversion, le champ magnétique de la Terre diminue très fortement; il est fortement réduit. Donc la coulée qui va arriver va avoir un champ magnétique très fortement réduit et puis des hétérogénéités du champ créées par la coulée sur laquelle elle va s'épancher qui seront d'autant plus importantes.»

Les scientifiques doivent prendre en compte de telles contraintes pour construire un modèle global du champ magnétique terrestre et de ses inversions. Ainsi les paléomagnéticiens nous enseignent que le Pôle Nord magnétique, qui se trouve à l'heure actuelle en Alaska, est confondu avec le Pôle Nord géographique, si l’on fait la moyenne des variations du champ sur une période de temps supérieure à quelques millions d'années. L’on peut donc utiliser ce repère fixe pour retrouver la position des continents dans le passé.

Jean BESSE (Institut de Physique du Globe):

«Il existe une relation extrêmement précise entre les directions du champ magnétique et la position sur la planète. À l'heure actuelle, l’on peut donc aller sur le terrain prélever des roches d'âge connu, mesurer en laboratoire ces directions et retrouver la position du champ magnétique terrestre de l'époque des roches que nous avons prélevées. (…) Pour 200 millions d'années (…), je m'aperçois que la France était située sous les Tropiques et jouissait donc d'un climat probablement plus clément que le climat actuel. Pour 300 millions d'années, c'est à dire en gros la limite entre le permien et le carbonifère, la France était à cheval sur l'équateur, ou, même pour des périodes encore plus anciennes, comme la période à 400 millions d'années, la France avait une orientation extrêmement différente par rapport au Pôle Nord de l'époque et était située dans l'hémisphère Sud

C'est ainsi que Jean BESSE a pu établir la carte de la dérive des continents depuis ces derniers 200 millions d'années.

Aujourd'hui, l'origine du champ est mieux comprise, mais nous ne savons toujours pas ce qui se passe exactement au centre de la Terre. Les données paléomagnétiques en restituent une image de plus en plus précise et dessinent l'idée d'une Terre vivante en perpétuel mouvement depuis son noyau jusqu'à sa surface.

«Les eaux disparaîtront par infiltration et seront polluées

La pollution des eaux, quasi-inexistante en 1940, est, aujourd’hui, devenue, en bien des endroits, une triste réalité. Dans les pays industrialisés, la plupart des fleuves et des rivières sont pollués, de même que les lacs et les étangs. L’eau des puits n’est, le plus souvent, plus potable. Voilà pour la pollution de l’eau.

À ce sujet, l’Apocalypse dit:

«Le troisième Ange sonna de la trompette. Et il tomba du Ciel une grande étoile ardente comme un flambeau; et elle tomba sur le tiers des fleuves et sur les sources des eaux.

Le nom de cette étoile est Absinthe; et le tiers des eaux fut changé en absinthe, et beaucoup d'êtres humains moururent par les eaux, parce qu'elles étaient devenues amères.» (Apocalypse VIII, 10-11)

Venons-en à la première partie de la phrase: «Les eaux disparaîtront par infiltration». C’est plus énigmatique. À ce sujet, l’on peut dire ceci:

La baisse du niveau des nappes phréatiques est un phénomène mondial qui a été remarqué (en 2006) depuis déjà une dizaine d’années. Non pas que les nappes phréatiques suivent le niveau des cours d’eau potable qui sont à la baisse, puisque, en fait, elles contiennent autant d’eau qu’avant. La raison est que les nappes phréatiques s’enfoncent de plus en plus profondément dans le sous-sol. Les spécialistes des ressources aquatiques sont incapables d’en expliquer les causes.

Cette situation est d’une ampleur telle que, chaque année, de grandes quantités de puits artésiens doivent être re-creusés de façon à descendre chercher l’eau encore plus profondément.

Question pourtant vitale, le peu de médiatisation entourant ce phénomène est très curieux. Quelle qu’en soit la cause, il est facile de comprendre que, quel que soit le liquide concerné, le résultat sera toujours le même. Si les nappes phréatiques se terrent plus profondément, il en va aussi de même pour le pétrole...

Les questions posées aux spécialistes de la baisse des réserves pétrolifères sur un possible lien entre les deux phénomènes demeurent, pour l'heure, sans réponses...

Certains vont jusqu'à se demander s'il n'y aurait pas, par hasard, un étranglement volontaire des ressources. Que ce soit ou non le cas, le résultat est le même et sert la stratégie de contrôle souhaité(e) par les tenants du nouvel ordre mondial.

Dans tous les cas, ceci implique nécessairement que le prix du pétrole ne retournera plus jamais à la baisse, bien au contraire. L’impact d’une telle situation va changer, à court terme, irrémédiablement, la façon avec laquelle nous vivons.

 

«Les oiseaux s'abattront depuis le ciel et les poissons périront.»

Poissons = poisons?

Les poissons concentrent, de façon exponentielle, tout au long de la chaîne alimentaire, les poisons ubiquitaires contenus dans les océans. Dans un premier temps, ils vont empoisonner « à petit feu » les êtres humains qui les mangent… Dans un deuxième temps, lorsque la concentration aura atteint des seuils létaux, c’est eux-mêmes qui en mourront avant même d’être mangés…

Les oiseaux tomber du ciel, sauf d’être chassés, ce n’est pas encore un phénomène courant, mais cela viendra aussi, assurément…

À ce sujet, une brève:

«Le botulisme serait à l’origine de la mort d’une trentaine d’oiseaux à St-Denis-d’Anjou:

«Macabres découvertes mardi sur les bords du grand étang de la Morinière de St-Denis-d’Anjou. Une personne qui se promenait (et qui a donné l’alerte) a trouvé en bordure du plan d’eau des cadavres de foulques. Les pompiers sont intervenus et ont ramassé vingt-huit oiseaux morts. Selon les premières investigations, il semble que ce soit le botulisme qui soit en cause dans cette mortalité. Déjà la semaine dernière, des oiseaux avaient été retrouvés morts près de l’étang de la Rincerie à La Selle-Craonnaise.

Cette maladie n’est malheureusement pas rare en période estivale et de sécheresse. En effet (et c’est le cas à la Morinière) quand les précipitations se font rares, que le niveau de l’eau baisse et que l’oxygène se raréfie, une grande mortalité d’oiseaux est souvent constatée.

Rappelons que le botulisme est une intoxication alimentaire causée par une bactérie anaérobie produisant une toxine qui entraîne la mort par paralysie. Les oiseaux contaminés ont des difficultés à se mouvoir et présentent une paralysie progressive des pattes, des ailes et du cou. La mort survient rapidement. L’OMS indique que les animaux morts doivent être acheminés par les autorités compétentes vers un centre crématoire pour éviter toute contamination.

Deux cadavres d’animaux retrouvés à St-Denis-d’Anjou vont être analysés par l’Office National de la Chasse et de la Faune sauvage.»

Il est intéressant de noter que cette mortalité des oiseaux est liée à la raréfaction de l’oxygène (voir plus bas), elle aussi présentée comme un signe de la Fin des Temps.

«La nudité se montre de plus en plus. Le caractère s'affaiblit. La honte perd les êtres humains.»

Voir, à ce sujet, le lien: «L’impudeur généralisée, un affligeant constat».

«La poignée de main ne vaut plus rien.»

Claire allusion au manque de parole qui caractérise, aujourd’hui, la plupart des êtres humains.

Autrefois, les êtres humains scellaient un accord en se serrant ou se tapant la main: «Tope là!», et l’affaire était conclue, et personne ne revenait plus sur ce qu’il avait dit. La parole était sacrée.

Aujourd’hui, la plupart des êtres humains signent, avec le soutien de nombreux «hommes de loi», de nombreux contrats, qu’ils s’efforcent pourtant, à la première occasion, de détourner, dans l’esprit comme dans la lettre…

«L'oxygène se raréfie.»

De nouveau, une importante prédiction, probablement avec un début de réalisation, mais, jusqu’à présent, encore peu remarqué.

Pourtant, avons-nous, toujours, suffisamment d’oxygène?

L’air ambiant nous apporte théoriquement tout l’oxygène dont nous avons besoin. Cependant, sa composition peut fluctuer en fonction de conditions climatiques ou de la pollution et la concentration en oxygène diminuer. Nos besoins peuvent également augmenter en fonction de nos activités ou de notre état de santé.

L’oxygène est partout présent à la surface de la Terre et dans les eaux vives. Il joue un rôle capital dans tous les mécanismes de la vie. Sans oxygène, il n’y aurait pas de vie possible.

Tous les organismes vivants ont un besoin fondamental de s’alimenter en oxygène, qu’ils trouvent dans l’air ambiant.

à l’état de repos, un être humain adulte normal utilise 8 litres d’air par minute, soit près de 500 litres par heure ou environ 12 m3 par jour.

De cette manière, il utilise 23,8 % de l’oxygène contenu dans ce mélange.

Les besoins en oxygène de l’organisme diffèrent en fonction de multiples facteurs comme l’activité exercée, la nutrition ou l’état de relaxation. La pratique d’exercice physique peut ainsi multiplier la consommation d’oxygène par quatre.

Les poumons, grâce à l’interface des alvéoles pulmonaires, permettent la distribution de l’oxygène dans le sang. Là, il se fixe sur l’hémoglobine des globules rouges. Pendant leur voyage au travers de l’organisme, les molécules d’hémoglobine font tomber de l’oxygène dans les différentes cellules et se rechargent en davantage de déchets gazeux comme le monoxyde ou le dioxyde de carbone. Lorsque l’hémoglobine revient dans les poumons, les déchets gazeux doivent être exhalés pour qu’elle puisse, à nouveau, se recharger en oxygène et le cycle recommence indéfiniment.

Le transport de l’oxygène par l’hémoglobine peut être perturbé par l’inhalation de monoxyde de carbone provenant de la fumée de cigarette ou des gaz d’échappement d’un moteur.

Le monoxyde de carbone s’attache préférentiellement à l’hémoglobine au détriment de l’oxygène qu’il chasse.

En théorie, l’air pur se compose d’environ 21 % d’oxygène et 78 % d’azote ainsi que de quantités infinitésimales de gaz divers. En réalité, les activités des êtres humains, comme la combustion de carburants tels que le charbon, le mazout, le gazole, l’essence et le kérosène amènent le rejet dans l’atmosphère de vastes quantités d’autres substances.

La composition de l’air peut donc fluctuer à la suite de phénomènes de pollution, mais, aussi, pour des raisons climatiques (orages, altitude, humidité ambiante).

La proximité des villes et des sites industriels modifie la composition de l’air en y ajoutant des gaz résiduels comme l’oxyde de carbone, les oxydes d’azote, du dioxyde de soufre, de la dioxine ainsi que certaines vapeurs d’organochlorés ou d’hydrocarbures. Dans certaines cités industrielles les niveaux d’oxygène peuvent ne plus représenter que 12 à 14 % de l’air, se rapprochant dangereusement de la limite de 10 % absolument indispensable à la survie de l’être humain.

L’appauvrissement de la quantité d’oxygène se répercute à tous les niveaux de l’organisme. La pression en oxygène diminue aussi dans les poumons, le sang et les tissus musculaires. Cela se traduit immédiatement par une baisse du niveau des performances physiques. En ce qui concerne l’altitude, à 1.800 mètres, nos capacités sont réduites à 90 % de celles que nous avons en plaine et à 60 % à 5.000 mètres.

Des villes comme Mexico ou Denver cumulent les deux effets qui diminuent les niveaux d’oxygène: la pollution et l’altitude. Les personnes qui viennent d’arriver dans ces cités souffrent fréquemment du mal des montagnes. L’organisme finit cependant généralement par s’adapter à l’altitude.

Dans la cabine d’un avion, malgré la pressurisation de l’appareil, la pression correspond à celle que l’on relève à une altitude de 1.500 à 2.500 mètres. En d’autres termes, l’atmosphère à l’intérieur d’un avion est équivalente à celle que l’on retrouve au sommet d’une petite montagne. Là encore, la quantité d’oxygène disponible dans l’air est diminuée. La fatigue généralement attribuée au décalage horaire résulte en partie de la déficience en oxygène.

La pollution urbaine est également présente à l’intérieur des locaux. Il existe aussi des sources de pollution dans les bâtiments et les maisons comme les cuisinières à gaz, les nettoyants ménagers, le tabagisme ou le revêtement de surface. Le métabolisme humain, consommant de l’oxygène et rejetant du dioxyde de carbone, participe aussi à cette pollution. Ventiler fréquemment pour renouveler l’air à l’intérieur des bâtiments est donc absolument nécessaire, mais cela ne compensera pas l’oxygène manquant dans l’air...

«Les signes apparaissent de plus en plus.»

Tout cela fait partie des «signes du temps»

Et quelle en est la cause?

«Ainsi en va-t-il sur le globe terrestre et autour de lui, car toute la matière fine est empoisonnée.»

La cause fondamentale de tout cela est l’empoisonnement de la matière fine (l’au-delà) par les formes du mauvais vouloir des êtres humains, ce qui constitue un sujet en soi.

Et tout est dit.

Alors, observons bien les Signes, et, plus que jamais, Vigilance!

Pierre Le Dantec

 

sourcelink

Repost 0
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 09:00

 

Bravo, Monsieur le monde
Chapeau, Monsieur le monde
Même quand les gens diront
Que vous ne tournez pas toujours très rond

Bravo, pour vos montagnes
C'est beau, c'est formidable
Compliment pour vos saisons
Qui nous donnent des idées de chansons

Bravo, la mer
On n'a jamais trouvé un vert plus bleu
Un bleu plus fort
Aucune symphonie
N'est riche d'autant d'harmonie
Qu'un merveilleux tonnerre
Qui fait l'amour avec la pluie

Bravo, le vent
Qui fait danser les blés
Qui fait trembler les océans
Bravo pour le soleil
Et la colère du volcan
Bravo pour l'arc-en-ciel
Qui met de la joie dans le coeur d'un enfant

Bravo, Monsieur le monde
Chapeau, Monsieur le monde
Nous vous demandons pardon
Pour tous ceux qui vous abîmeront

Bravo, Monsieur le monde
Bravo, pour la colombe
Si vous lui laissez la vie
Nous vous dirons simplement merci

 
Bravo monsieur le monde (Michel Fugain et le Big Bazar) chanté par Les Anges de Gregory Charles

Bravo, Monsieur le monde
Michel Fugain et le Big Bazar
Repost 0
16 avril 2011 6 16 /04 /avril /2011 10:03

   JARDINER OU CULTIVER EN RESPECTANT L'ENVIRONNEMENT.

  Prendre soin de la terre ne peut qu'engendrer ce qu'il y a de meilleur sur le plan alimentaire, et ainsi que sur notre santé. Une mauvaise qualité de la terre, n'est qu'à l'image du manque d'amour et d'interêt que nous témoignons pour celle-ci. Les faits sont là, il n'est plus question de se plaindre mais il faut agir.

 

   Composteur:noble activité et riche en perspective

 

Comment composter et réaliser un compost avec ou sans composteur

 

Quelle taille de composteur choisir ?

Pour déterminer la taille d’un silo à compost, il faut identifier les déchets que vous souhaitez composter parmi :

  • les résidus de tonte et de tailles
  • les résidus du jardin potager (fanes de légumes…) et des plates-bandes (« mauvaises herbes »…)
  • les feuilles des arbres
  • les déchets organiques issus de la maison (épluchures…)

Il faut compter ensuite un volume de :

  • 100 à 150 litres par personne pour les déchets issus des repas
  • 1 litre par m2 de pelouse (si vous souhaitez la composter)
  • + le volume de déchets issus du jardin potager, des plates-bandes, de la taille des arbres.

Si vous disposez d’une surface importante, vous pouvez simplement réaliser du compost en tas, sans utiliser de composteur.

A savoir : certains grands volumes saisonniers (pelouse, feuilles) seront trop importants pour être traités par votre composteur. Dans ce cas, privilégiez d’autres alternatives : mulching avec les résidus de tonte, paillis avec les feuilles ou encore apport en déchetterie.

Où placer le composteur ?

Le composteur ou votre tas de compost doit être en contact direct avec la terre et placé :

  • dans un lieu accessible
  • sur une surface plate
  • sur un terrain bien drainé
  • à mi-ombre
  • à l’abri du vent
  • loin d’un espace d’agrément (terrasse) et de vos voisins

Comment débuter un compost ?

  • gratter un peu la terre à l’endroit où vous souhaitez démarrer votre compost afin de faciliter les échanges entre les organismes décomposeurs et vos déchets
  • déposer sur le sol une petite couche de branches broyées qui faciliteront le drainage et la circulation d’air
  • placer par dessus des déchets mélangés à du compost ou à de la terre

Quels déchets ?

Compostable Éventuellement compostable Non-compostable
Épluchures Épluchures d’agrumes (à couper en petits morceaux). Elles se décomposent difficilement. Vinaigre
Restes de fruits et légumes Peau de banane (à couper en petits morceaux). Elle se décompose difficilement. Matières grasses
Pâtes, riz non assaisonnés Os (à broyer) Plastiques
Coquilles d’œufs broyées Cendres (en petite quantité) Métaux
Marc de café et filtres Croûtes de fromage (en petite quantité) Plantes qui contiennent des graines
Sciure   Bois traités
Restes de tonte   Sacs d’aspirateurs
Déchets ligneux ou durs déchiquetés ou coupés en petits morceaux (branches…)   Litières à chat
Papiers et cartonettes, à couper en petits morceaux   Restes de viande ou de poisson (à couper en petits morceaux, à placer hors d’atteinte des animaux et au centre du tas.

Comment entretenir votre compost ?

  • L’ajout de déchets

Maintenez toujours un équilibre entre déchets azotés et carbonés, déchets grossiers et fins, déchets humides et secs.

Matière Humidité Azote Carbone
Tontes de pelouse XXXX XXX  
Épluchures de fruits et légumes XXX XX X
Légumes entiers altérés X X XX
Herbes indésirables, fleurs fanées, plantes mortes X XX XX
Feuilles mortes X X XXX
Branchages, paille, foin     XXX
Copeaux, sciure de bois     XXXX

Source : Rennes métropole.

Le compostage est un processus aérobie (qui nécessite de l’oxygène), c’est pour cette raison qu’il est essentiel :

  • d’incorporer des déchets ligneux découpés en morceaux qui aéreront votre compost
  • de brasser régulièrement (tous les mois) le tas de compost

Quand récolter le compost ?

Si vous faites votre compost dans un bac, il est possible de le récolter au bout de 3 à 6 mois. Le compostage en tas nécessite deux fois plus de temps.  Vous reconnaîtrez un compost mature à sa couleur brune, sa texture fine et son odeur de sous-bois.

compost-mature

Compost mature

 

Un problème ? Une solution

Le compost attire beaucoup de moucherons Trop de résidus de fruits accessibles Recouvrir ces déchets de nourriture carbonée (journaux, cartons…) ou de terre
Le compost attire des nuisibles Présence de résidus de viande ou de poisson Placer ces résidus au centre du compost
Le compost est trop humide Trop de matière azotée ou le compost est mal aéré Apporter des matières carbonées et mélanger
Le compost est trop sec Manque d’eau Apporter des matières azotées humides ou arroser
Le compost dégage une odeur nauséabonde Trop de matière azotée ou le compost est mal aéré Apporter des matières carbonées et mélanger

 

 

 

Un exemple pratique : comment gérons-nous notre compostLe jardin a une surface de 140 m2, il est juxtaposé à un espace herbeux arboré agrémenté de plates-bandes. Les plates-bandes font 40 m2.

Les composteurs

1 composteur d’environ 300 litres est installé dans le jardin, il accueille surtout les déchets de cuisine. silo-compost

3 tas de compost viennent le compléter. Ils reçoivent surtout les déchets liés au jardin et aux plates-bandes. Un tas sert à recueillir les déchets organiques frais, un autre tas est en maturation et un troisième tas est constitué de compost mature.  Quand le tas de compost mature est vide, il accueille de nouveau des déchets frais. Grâce à ce système de rotation, le déchets ont largement le temps de se transformer en un compost de très bonne qualité.

tas-de-compost1

Le tas de compost frais à gauche et mature à droite.

Les matières qui sont compostées

  • Les résidus du jardin et des plates bandes (« mauvaises herbes »), les résidus de taille de quelques arbustes, feuilles…  Nous stockons ces déchets verts dans un sac que l’on transporte aisément du jardin au compost.

sac-a-dechets-verts1

  • les déchets organiques issus du domicile (3 à 4 personnes) sont surtout des déchets d’épluchures. Ils sont stockés dans un seau à compost dans la cuisine.

sot-a-compost Les matières qui ne sont pas compostées

  • les cendres de bois, qui sont dispersées dans le jardin
  • les sciures de bois, qui sont parfois dispersées sur le jardin pour freiner les invasions de limaces
  • les résidus de tonte qui sont laissés sur place. La tondeuse dispose d’une fonction mulching.
  • les résidus de viandes
  • les pelures d’agrumes et les peaux de bananes

Sur le compost et le compostage

 

Les tarifs. Compost fin (0/10 mm) : 19 € (en vrac au m3) et 45 € (en vrac tonne) ; compost moyen (0/20 mm) : 12 € et 30 € ; grandes cultures (0/40 mm) : 7 € et 17,50 €.

Renseignements au 04 68 11 97 00 ; www.agglocarcassonnais.fr

sourcelink
Repost 0